Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Pologne, Allemagne, Hongrie, Tchécoslovaquie ont connu une implantation forte des partis socialistes. Ces derniers seront persécutés par le fascisme puis le stalinisme.
La Pologne est envahie par l'Allemagne et l'URSS en 1939. Le mouvement ouvrier est décapité. L'Allemagne nazi déporte les ouvriers dans les usines du Reich, pendant que les soviétiques déportent les travailleurs et les opposants dans les camps de travail. Les dirigeants socialistes sont contraints de vivre dans la clandestinité. Après l'invasion de l'URSS en 1941, Staline change de stratégie, en reconnaissant le gouvernement en exil. A la fin de la guerre, la Pologne devient un satellite de l'URSS. Les socialistes sont contraints de retirer leur candidature aux élections. Le parti socialiste fusionne avec le PC après une sévère épuration.
En Allemagne, la stratégie de classe contre classe  du KPD a favorisé la montée au pouvoir de Hitler. KPD et SPD connaissent une véritable répression, les militants et dirigeants sont envoyés dans les camps de concentration. Les Soviétiques après l'Armistice en 1945 poussent à la fusion des partis communistes et sociaux-démocrates dans leur zone d'occupation. Les journaux du SPD sont censurés.  Le parti communiste prend le pouvoir au prix de l'emprisonnement et l'assassinat de nombreux socialistes.
 Ce processus de fusion et d'élimination des socialistes se retrouve dans l'ensemble des pays de l'Est. En 1948, le "coup de Prague" s'accompagne de la prise du pouvoir des communistes en Tchécoslovaquie.
Tag(s) : #le socialisme dans le monde

Partager cet article

Repost 0