Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La patrie en danger

1La position de Jean Longuet était affermie. À trente-huit ans, député de Sceaux, membre suppléant du Bureau socialiste international, rédacteur de politique étrangère à L’Humanité, il faisait pleinement partie de la génération des quadragénaires qui s’apprêtaient à prendre la relève. Guesde, le plus souvent malade, Vaillant, septuagénaire, et même, dans une certaine mesure, Jaurès, aux traits vieillis malgré ses seulement cinquante-quatre ans, n’incarnaient plus que l’avenir immédiat du Parti socialiste. Les nouveaux responsables avaient en commun de paraître moins marqués par les luttes qui avaient précédé et accompagné l’unité. Leur maturité s’était façonnée au sein du nouveau parti. Ainsi, Cachin, quoique proche de Guesde, était apprécié en dehors du cercle étroit des fidèles du vieux maître. Âgé de quarante-quatre ans, il venait lui aussi de réussir son entrée au Palais-Bourbon après plusieurs échecs et sa réputation d’orateur populaire était déjà incontestable. (...)

La suite est à lire en cliquant sur le lien...

Tag(s) : #vu sur le net

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :